C'est la Semaine de la Poutine!
Nouvelles

C’est la Semaine de la Poutine!

– Attention cholestérol – La cinquième édition de ce festival culinaire bien québécois commence ce mercredi, et se poursuivra jusqu’au 7 février. À Montréal, plus de 50 restaurants proposent une poutine spéciale inspirée de leur menu. On en a sélectionné quelques-unes…

«L’évènement représente plus qu’un simple festival gastronomique. Nous sommes techniquement devenu la meilleure et la seule plateforme offrant aux foodies une opportunité de découvrir les meilleures poutines que leur ville a à offrir, affirme Na’eem Adam, le cofondateur de la Semaine de la Poutine. Nous sommes un facteur véritable et décisif dans la quête des meilleures poutines dans notre province.»

Avec son comparse Thierry Rassam, il est à l’origine de ce festival culinaire, qui a attiré pas moins de 20 000 amateurs de poutine au Québec dès sa première édition en 2012; aujourd’hui, la Semaine de la Poutine compte 150 000 participants et 120 restaurants partenaires dans la province.

À l’issue du festival, les restaurants pourront gagner un des trois prix décernés: les prix «Choix du Jury» et «La Plus Créative», remis par un jury d’experts, et le prix «Vote Populaire», pour lequel tous les amateurs de se-bourrer-la-face peuvent voter en ligne en choisissant leur poutine préférée.

La nouveauté de cette année, c’est le partenariat entre La Semaine de la Poutine et Foodora, qui permet dorénavant aux amateurs pressés ou casaniers de commander leur poutine à livrer chez eux – ou au bureau. Un nouveau prix fait aussi son apparition: le prix «Choix des Foodies foodora.ca», remis au restaurant dont la poutine aura été la plus commandée.

«Lorsque nous avons commencé la Semaine de la Poutine, notre mission était d’aider à stimuler économiquement les restaurants, indique Na’eem Adam. Chaque année, les établissements participants bénéficient grandement de notre festival; plusieurs d’entre eux ont même été pris de court, ont manqué de provisions et fait des ventes records durant la Semaine de la Poutine! Cette flambée des ventes est d’autant plus importante que les mois d’hiver sont traditionnellement les plus tranquilles.»

Sur ces considérations, on est allé tester quelques-unes de ces poutines twistées. Voici notre sélection:

L’Antillaise: Le P’tit Creux du Plateau, ouvert en décembre, commence fort en se lançant le défi de la Semaine de la Poutine. Le resto propose une version antillaise: exit les traditionnelles frites, il ose et les remplace par des bananes plantains – et ça passe super bien. Les bananes sont recouvertes de «pikliz», la salade de choux qui vient ajouter juste ce qu’il faut d’acidité, et du griot. Le tout est arrosé d’une sauce goûteuse à l’estragon. Exotique!

ptitcreux_0

La Fancy: Un plat populaire, la poutine? La Champagnerie, un habitué du festival, en a fait une version haut de gamme avec des produits fins: bœuf wagyu, palourdes frites, foie gras. L’ensemble est agrémenté d’oignons, poivrons rôtis, sauce au gruyère et fromage en grains, et servi à table dans… une poêle! Original. En plus, le plat se marie très bien à une coupe de champagne.

yum

L’Asiatique: Au Restaurant Hà, on mange vietnamien. Même quand il s’agit de poutine! Sur les frites maison, la sauce est au cari et feuille de lime, et là-dessus s’ajoutent des boulettes de porc et des crevettes vietnamiennes, pour les protéines. Et bien sûr, un peu de fromage couic-couic! C’est un peu acidulé, sucré-salé, mais c’est toujours une poutine. Un plat entre Orient et Occident.

img_2592La Marine: Avec sa poutine Pêcheresse, le restaurant Chez Chose nous propose une version pleine d’embruns aux produits locaux. Frites, crevettes de Sept-Îles, omble fumé de son propre fumoir, tataki de phoque, salade de choux à l’huile de homard… Et pour agrémenter le mélange, une crémeuse sauce béchamel, quelques piments jalapenos et du fromage en grains.

img_1141

La Piri-Piri: Une poutine aux couleurs de Lisbonne? Pour goûter ça, direction Taberna, dans le Vieux-Montréal. Vous découvrirez la poutine au poulet piri-piri, chorizo grillé, fromage en grains et fromage São Jorge, pour la touche portugaise. Avec la Semaine de la Poutine, la taverne ouverte en septembre dernier devrait se faire remarquer…

img_2427

Et Na’eem conclut, ambitieux: «Puisque la poutine est un symbole international de la culture québécoise, notre but est de faire en sorte que l’édition québécoise de la Semaine de la Poutine devienne un festival gastronomique reconnu mondialement, où les foodies des quatre coins du monde se rassembleront éventuellement dans notre province pour prendre part à ce délicieux mouvement culturel et passer une semaine à se gaver de POUTINE!» À vos fourchettes.