Les Enfants Terribles : nouveau brunch et nouveau resto
Nouvelles

Les Enfants Terribles : nouveau brunch et nouveau resto

Ça marche fort pour la brasserie. Alors qu’elle étend désormais son offre au brunch, une nouvelle succursale se prépare à ouvrir à Magog…

Il y a bientôt dix ans que la brasserie Les Enfants Terribles fait parler d’elle. Si le premier resto est né à Outremont, d’autres succursales se sont depuis ajoutées au répertoire à Laval, à l’Île-des-Sœurs, et plus récemment au Sommet de la Place Ville-Marie. En 2014, la présidente et fondatrice du groupe Les Enfants Terribles Francine Brûlé est d’ailleurs lauréate aux Prix femmes d’affaires du Québec dans la catégorie Entrepreneure — Grande Entreprise.

Moins d’un an après la dernière ouverture, au centre-ville de Montréal, le groupe a annoncé la création d’un nouveau resto d’ici la fin du mois de mai, cette fois à Magog. « C’est une fierté pour nous d’être en Estrie, une si belle région que nous aimons depuis toujours », confiait la présidente. Ce premier établissement estrien sera géré par Gilles Bélanger, homme d’affaires magogois d’adoption.

les-enfants-terribles-succursale-de-laval

Cette cinquième succursale des Enfants Terribles, située à l’îlot Tourigny de Magog, proposera une vue de choix pendant le repas grâce à sa terrasse sur le toit du bâtiment. La brasserie occupera aussi le rez-de-chaussée, avec une seconde terrasse au niveau du trottoir. Hormis ces quelques caractéristiques propres, le restaurant se basera sur les mêmes standards que les autres succursales et offrira également des services de traiteur et de plats à emporter.

Si l’on ne connaît pas encore le nom du chef, on a déjà un peu une idée du menu, identique aux autres restos : de la comfort food, des classiques de la maison réinventés comme le pâté chinois (joue de bœuf braisée, huile de truffe, crème de maïs, purée), le poulet de Cornouailles (avec purée de chou-fleur au sésame, brocoli rôti et jus de volaille au miso), ou le macaroni au fromage gratiné (avec cheddar, mozzarella, parmesan, kale et bacon)…

Brunch rebelle

beignets-aux-bleuets

L’autre grosse nouvelle de l’année pour le groupe, c’est cette option brunch désormais proposée dans tous ses restaurants les fins de semaine. Élaboré par le chef et sous-chef exécutifs Simon Laborde (un ancien du XO Hôtel Saint-James, Appollo) et Oussama Ben Tanfous (Park), le menu propose par exemple des beignets aux bleuets – peu présents habituellement sur les cartes de brunch – qui rappellent l’enfance dans une formule revisitée : le gingembre et la menthe fraîche ajoutent une touche de modernité au goût classique des bleuets sauvages.

pain-dore-orange-chocolat

« Nous cuisinons avec les meilleurs produits, frais et locaux, et un petit côté rebelle — pensons à la Tartine décadente, et généreux — les Crêpes banane chocolat par exemple », indique Simon Laborde. On soulignera aussi l’excellent pain doré oranges et chocolat (oranges fraîches et confites, sauce au chocolat au lait, chantilly aux épices, pacanes…) Plein de saveurs, ce plat est sans doute un des incontournables de la section sucrée.

chakchouka-merguez

Une série de plats est en outre inspirée de cultures culinaires d’ailleurs, comme le brick à l’œuf, les tacos de poisson ou la chakchouka merguez, qui amènent un peu d’originalité et d’exotisme dans les classiques du brunch. Mais certaines assiettes sont toujours des valeurs sûres, tout en mettant bien en valeur les produits faits maison, comme le boudin (à goûter en tartine avec œuf poché, champignons et pacanes, délicieux), les cretons au foie gras, le saumon fumé…

demi-avocat-grille

Enfin, on retrouve aussi une section santé pour des menus plus légers. Le demi avocat grillé (avec quinoa grillé, œuf poché et crème aux herbes) est délicieux tout en restant gourmand à souhait. Et, ça vaut le coup d’être souligné, le menu s’accompagne d’une jolie carte de cocktails matinaux. Bref, voici une nouvelle et terrible idée de brunch qui vaut le détour… Et avec cinq restos, il y a forcément une adresse près de chez vous.

et-pvm

Les Enfants Terribles
www.jesuisunenfantterrible.com