À la découverte de la pizza turque
Nouvelles

À la découverte de la pizza turque

La cuisine turque est au croisement des cultures asiatique, orientale et méditerranéenne, qui en fusionnant lui apportent leur richesse respective. S’il existe à Montréal une ambassadrice pour cette magnifique cuisine, c’est Fisun Ercan, chef propriétaire du BarBounya, un restaurant situé sur l’avenue Laurier Ouest.

La chef a contribué à faire rayonner sa cuisine d’origine avec des brunchs parmi les plus originaux en ville et avec son interprétation toujours juste de sa gastronomie natale. Cette fois, elle propose pour la première fois aux Montréalais les pides, ces hybrides entre pizza et pain plat qu’on retrouve à tous les coins de rue en Turquie.

« Le pides et la pizza arménienne, qui s’appelle lahmajoun, font partie de la même famille. Le pides a juste une forme légèrement différente et résulte d’une autre interprétation. » Oubliez la mozzarella et la sauce tomate : pensez plutôt épinards, riches saveurs moyen-orientales, piments et agneau braisé.

p

Comfort food haut de gamme

Pour Fisun, les pides font définitivement partie de la culture culinaire turque, au point d’affirmer qu’ils sont « aussi importants que les pizzas pour les Italiens ». Alors pourquoi étaient-ils absents de la scène montréalaise, pourtant reconnue pour sa diversité ethnique ?

« Il y a peu de restaurants turcs à Montréal », explique la chef, qui est devenue l’experte locale de cette gastronomie, titre qu’elle a toutefois revendiqué à force de travail pour faire rayonner cette cuisine qui la passionne.

« S’il y a dix ans les gens m’avaient demandé de faire le pides, je ne l’aurais pas fait, admet Fisun. Le style de cuisine que je fais, c’est de la gastronomie turque, ou du moins c’est inspiré de la gastronomie turque. Quand on parle de pides, on tombe dans la catégorie fast food, comfort food. Et la plupart du temps les gens ne savent pas comment présenter ce genre de plats avec style ou d’une manière haut de gamme. »

Sa passion pour la pâte lui aura pourtant fait changer d’idée : « Comme avec tout ce que je fais, j’ai poussé le pides à un autre niveau. Il est fait avec des farines du Québec, produites dans des moulins locaux. J’ai créé une pâte à base de 4 différentes farines, toutes biologiques. Avec les garnitures traditionnelles, mais avec quelques extravagances créatives – avec du foie gras par exemple, du homard ou de l’agneau braisé… »

Le défi est relevé, puisqu’il s’agit dorénavant d’une délicieuse addition au menu de l’établissement montréalais.

c

BarBounya
234, avenue Laurier Ouest – Montréal
514 439-8858
www.barbounya.com