Le Charnu : d'analyste à restauratrice
Nouvelles

Le Charnu : d’analyste à restauratrice

Métro-boulot-dodo… Isabelle Chouinard n’en pouvait plus de cette routine lassante. « Épuisée professionnellement », cette analyste chez Xerox a décidé de tout plaquer pour lancer son bar à vin.

Rien ne la prédestinait à en arriver là. Après des études de journalisme à la Cité collégiale à Ottawa, Isabelle Chouinard fait un stage à JE, l’émission à succès de TVA en 1998. « Je me trouvais bien trop jeune pour aller dans ce milieu-là. Alors lorsque j’ai eu une opportunité chez Xerox, je l’ai saisie », raconte-t-elle.

Presque 20 ans plus tard, en 2016, elle décide de lancer son bar à vin à Terrebonne, avec son conjoint Michel Gagnon. Le Charnu est ainsi né.

« J’étais allée au Décanteur, au Lac-Saint-Jean. J’avais adoré cet endroit. Je me suis dit que si je voulais sortir dans un endroit similaire chez moi, sur la Rive Nord, il n’y avait rien à part un Boston Pizza et d’autres enseignes du genre. Aucun lieu chaleureux ou accueillant… Je me suis dit que j’allais le créer cet endroit-là », raconte-t-elle.

Comme produire un spectacle

La prise de risque a payé, puisque le Charnu a désormais son jumeau à Chicoutimi depuis cet été. Même carte et même concept, avec un nouveau collaborateur, François-Luc Dion. Les défis étaient nombreux pour Isabelle, qui a décidé de passer derrière le comptoir : « Tenir un restaurant, c’est comme produire un spectacle. Il faut plaire tous les soirs, faire revenir les gens. »

Le plus grand changement pour elle vient surtout de son rythme de travail. « Je fais plus d’heures, mais c’est une chance de m’être lancée là-dedans avec mon mari. Aujourd’hui je travaille pour moi et j’en suis très heureuse », poursuit-elle. Elle a en effet découvert ce que c’était que d’échanger avec la clientèle, de rencontrer des importateurs de vin, de trouver en permanence de nouveaux accords mets et vins…

Un choix en tout cas qu’Isabelle ne regrette pas. « Ça vaut la peine de se lancer, même si c’est difficile au début. Je pense qu’il faut écouter sa petite voix intérieure et essayer. Il faut se donner le droit d’essayer et suivre ses convictions… »

Le Charnu Bar à Vins
888, rue Saint-Louis – Terrebonne
450 824-7660
www.lecharnu.com