La Corse, pont gastronomique entre deux continents
Nouvelles

La Corse, pont gastronomique entre deux continents

C’est l’histoire d’un couple qui a quitté l’Île de Beauté pour la Belle province. Marie-Pierre Tomasi et Kim Colonna ont voulu changer de vie tout en gardant leurs racines, en en faisant la promotion grâce à la gastronomie. « Notre arrivée au Québec remonte à dix ans et l’ouverture du restaurant date de quatre ans », explique Kim Colonna, l’un des fondateurs et gérant du restaurant Petits creux et Grands crus, situé à Québec.

Est-ce que l’intégration d’un Corse a été facile ici ? « Les Québécois ressemblent aux Corses, à la différence notable que la Corse est une région et non pas un pays. Nous n’avons pas choisi la facilité, car la cuisine corse était complètement inconnue ici ! » Aujourd’hui Kim en parle en souriant car les difficultés sont derrière eux, et parce Marie-Pierre et lui savaient qu’il ne fallait rien lâcher du projet initial.

« Il était hors de question de faire autre chose que du corse. Nous proposons une gastronomie, des vins, des bières ou des apéritifs issus de l’île. Nous voulions garder précieusement les recettes traditionnelles de nos grands-parents en les revisitant au 21e siècle. »

Cette connaissance de leur terroir, Kim et Marie-Pierre la doivent à leur longue expérience de restaurateurs. Celle-là même qui permet de proposer aux gourmets une carte où figurent des vins issus de douze domaines, mais aussi des spécialités préparées à la farine de châtaigne arrivée directement de Corse et aromatisées aux herbes du maquis séchées par les soins d’un pépiniériste… Mais n’allez pas croire que le Québec est absent de leurs assiettes ! Cette touche d’ici, ce sont les cuisiniers, tous québécois, qui la donnent.

« Notre rôle, c’est de tracer les grandes lignes, apporter les produits, expliquer le goût et l’authenticité des saveurs qu’on retrouve en Corse, et au chef et aux cuisiniers de nous amener leur savoir. Ça commence par le rendu dans l’assiette, qui est magnifique ! En France et en Corse, nous sommes en retard par rapport au Québec sur ce point-là. Je ne parle pas des restaurants gastronomiques, mais des bistros de quartier. Ici, c’est une cuisine beaucoup plus moderne. Le résultat est pour nous un bel équilibre entre tradition et modernité. »

C’est sans doute cet équilibre délicat à maintenir qui les fait rester ici : « Nous voulons continuer de mettre en avant tout ce qu’on sait, fait et mange en Corse, pour permettre aux gens d’aller vers des choses un peu plus pointues et nouvelles, voire inconnues. » Faire des Québécois des découvreurs de viandes, de poissons, d’oursins, de charcuteries, de pâtés, du fromage de tête ou des figues, voilà le plaisir qui lie les restaurateurs à leurs clients. La Corse, point de ralliement entre l’ancien et le nouveau monde ?

Petits Creux & Grands Crus
1125, avenue Cartier – Québec
581 742-5050