L'Gros Luxe Végé ferme ses portes
Nouvelles

L’Gros Luxe Végé ferme ses portes

Dans la série des fermetures de restos, c’est au tour de l’adresse végé du groupe L’Gros Luxe de mettre la clé sous la porte…

L’Gros Luxe, ce sont des cocktails élaborés et des plats bon marché de cuisine réconfortante. Si le groupe est en pleine expansion (après ses sept restaurants à Montréal, Québec, Victoriaville et Longueuil, Sherbrooke et Chicoutimi accueilleront le leur d’ici quelques mois), sa première adresse se voit contrainte de fermer ses portes. Depuis son ouverture au printemps 2014, le restaurant de la rue Saint-André, sur le Plateau Mont-Royal, était régulièrement l’objet de plaintes de riverains en raison du bruit occasionné par ses clients dans la rue.

La Régie des alcools des courses et des jeux (RACJ) avait dans un premier temps demandé à l’établissement de suivre trois conditions : fermer à 23h tous les soirs, prendre les réservations afin d’éviter les files d’attente dans la rue et embaucher un portier pour réduire le bruit lors de l’entrée et de la sortie des clients.

Le propriétaire du restaurant, Alex Bastide, indique s’être plié à ces conditions. L’Gros Luxe végé n’acceptait en effet plus de nouveaux clients après 22h15 et avait créé une application pour les réservations, avant de s’inscrire au système Bookenda. Le propriétaire n’a cependant pas employé de portier, mais indique qu’un des employés s’assurait chaque soir d’aviser les clients qui quittaient le restaurant ou qui fumaient de respecter le voisinage et de faire le moins de bruit possible.

« Décision démesurée »

« Malgré la mise en place de ces mesures, et malgré le fait qu’aucun incident n’ait eu lieu et qu’aucun appel fondé à la police pour bruit excessif n’a été fait, la RACJ somme désormais L’Gros Luxe de la rue Saint-André de cesser complètement ses opérations pour une période de 30 jours », indique le propriétaire dans un communiqué. Suite à cette décision, il poursuit en disant que, « ne pouvant se permettre de perdre ses employés et sa clientèle », il n’a « d’autre option que de mettre fin aux activités de son restaurant ».

La fermeture définitive a eu lieu le 30 décembre. « Je suis extrêmement déçu et ce n’est pas de gaieté de cœur que je prends la décision de mettre la clé sous la porte du tout premier L’Gros Luxe, le seul 100% végé, celui qui nous a permis de créer notre marque, explique Alex Bastide. La bataille juridique qui, selon moi, n’a pas raison d’être, m’a beaucoup appris. Comme entrepreneur, j’ai choisi de laisser tomber les gants cette fois-ci. L’Gros Luxe de la rue Saint-André peut survivre sans permis d’alcool pendant 30 jours, mais il ne peut survivre sans ouvrir ses portes. Nous sommes un restaurant, pas un bar, et cette décision est démesurée. »

Sanction trop sévère de la RACJ ou incapacité du erstaurant à gérer les nuisances sonores sur cette petite place du Plateau? En attendant, le propriétaire invite la clientèle à se rendre dans les autres L’Gros Luxe – le plus proche se situant notamment à quelques encablures, sur la rue Duluth. Si l’ensemble des restaurants proposent quelques plats végétariens, celui de la rue Saint-André était le seul à bannir complètement viande et poisson de sa carte, en faisant une destination de choix pour les végétariens. Le menu des autres restaurants devrait cependant être revu afin que d’autres options végétariennes soient ajoutées.