Le Blossom : parenthèse japonaise
Nouvelles

Le Blossom : parenthèse japonaise

Enfant du Village, Dan Pham reste fidèle au quartier pour y développer ses projets en restauration. Après le Red Tiger et le Kamehameha, l’entrepreneur s’est associé aux chefs jumeaux Viet et Nam Truong pour lancer début décembre le Blossom, situé sur le boulevard Maisonneuve. Dan Pham voulait rester sur un concept asiatique, clin d’œil à ses origines, mais cette fois proposer un vrai bar à saké comme il n’en trouvait pas à Montréal : le Blossom est né. L’endroit se veut authentique et au plus proche de la tradition japonaise, jusqu’au nom qui est un hommage à la saison des cerisiers en fleurs du Japon.

Les amateurs de saké seront heureux de découvrir une sélection d’une vingtaine de bouteilles d’importation privée, amenée à changer régulièrement. On trouve ainsi les sakés chauds d’entrée de gamme aussi bien que des sakés troubles et plus raffinés. L’idéal pour les néophytes : commander un plateau dégustation avec plusieurs choix à comparer. Quelques bières (en fût et en bouteille) et vins s’ajoutent à la carte réalisée par le sommelier Derek Vaillancourt Onderjchak, ainsi que des whiskys japonais et des shōchūs. Côté cocktails, le mixologue Lawrence Picard a concocté quatre recettes intégrant des produits japonais, comme l’alcool de prune, le yuzu, les thés et sirops de thé (on adore le ume-masu).

ume-masu-cocktail3

Le Japon se retrouve aussi dans le design de l’espace, pensée par le Guillaume Ménard de chez Atelier Mainor – qui s’est également occupé des autres établissements de Dan Pham. Dans un espace à la déco épurée et minimaliste, un cerisier en fleurs grandeur nature s’élève au milieu de la salle. La déco se veut de « style néo-japonais » nous dit-on. Le côté minimaliste peine cependant un peu à masquer les imperfections du local : les multiples luminaires ne cachent pas assez le plafond tuyauté, ni les miroirs les tristes murs années 70. En outre, les larges baies vitrées qui encadrent le bar ne montrent pas le plus beau coin de rue du quartier…

Le Blossom compte une cinquantaine de places assises, mais on vous recommande de vous installer au bar, pour vous faire servir les temakis directement par le chef tout en le regardant travailler. C’est l’expérience à tester au Blossom : il s’agit de ces rouleaux traditionnels japonais faits à la main, qu’on déguste dans les secondes suivant leur conception pour conserver au mieux la fraîcheur et le croustillant du nori. On apprécie ainsi les saveurs des poissons et fruits de mer, qu’on retrouve dans les excellents sashimis aux sauces fraîches et bien pensées. On goûte également aux soupes udon avec leurs nouilles épaisses, au curry ou à la crème de champignons et truffes. Elles sont gourmandes et consistantes, de quoi se rassasier après une entrée légère de poisson cru.

sahimitemakiudontempuras3

Au menu également, les classiques edamames, salade wakame, tartare de saumon ou poulet karaage, ainsi qu’une variété d’assiettes tempura. En dessert, on craque complètement pour le moelleux au matcha, qui en plus d’une texture fondante à la perfection sait balancer l’amer du matcha sans être trop sucré. À essayer! On aime aussi la vaisselle asiatique typique et le soin apporté à la présentation des plats, qui rehaussent la cuisine de bar d’un cran. « On voulait un concept différent, qui met l’accent sur le traditionnel et s’éloigne de la plupart des izakaya ou bars à sushi qu’on trouve ici », explique Nam Truong, qui a pensé le menu. Ainsi, les rouleaux sont servis directement par le chef, et le cocktail ume-masu est versé de la théière au verre devant le client en signe de respect.

Petit bémol, ces quelques traditions nous ramènent au Japon, mais l’équipe a tout de même «occidentalisé» certains plats pour les adapter aux palais des Québécois. En outre, si l’essentiel du menu se veut japonais, les deux chefs proposent plusieurs plats de cuisine fusion asiatique, en y intégrant notamment leurs origines vietnamiennes. Quoi qu’il en soit, l’endroit attirait au départ une clientèle venue grignoter en prenant un verre, mais de plus en plus de curieux y viennent pour un repas complet. Et le Blossom pourrait bientôt ouvrir ses portes pour le dîner aussi… Bref, le Village n’a maintenant plus rien à envier aux autres quartiers en matière d’endroits originaux et de qualité.

_mg_3075-edit

Le Blossom
1101, boulevard De Maisonneuve Est – Montréal
514 379-3699
www.leblossom.ca