Sexy, bulles et chocolat : la St-Valentin chez Victoire
Nouvelles

Sexy, bulles et chocolat : la St-Valentin chez Victoire

Chaque année c’est la même chose. Les commerces décorent leur devanture de rouge, de cœurs et de petits anges aux fesses roses. Les fleuristes font leur chiffre de l’année et les restaurants font carton plein. Mais la fête des amoureux n’est-elle pas devenue quétaine? Voire déprimante pour les célibataires?

La Saint-Valentin existe depuis longtemps. D’après l’historien Louis Réau, l’origine de cette fête remonte au 14e siècle, en Grande-Bretagne : la Saint-Valentin y était célébrée comme une fête des amoureux parce qu’on imaginait que les oiseaux choisissaient ce jour pour s’accoupler.

Aujourd’hui, les restaurants en profitent pour créer un menu pour l’occasion, comme le restaurant d’inspiration française Chez Victoire, situé sur le Plateau. « Nous proposons un menu spécial depuis qu’on existe. Il s’agit d’un menu dégustation de cinq services qui donne la possibilité de s’éclater en cuisine », explique Karl Leblanc, copropriétaire.

Il souligne d’ailleurs que la période est plutôt bien achalandée et le rendez-vous fait partie des immanquables pour toute enseigne de restauration. Le menu a été réfléchi pour coller au thème de la soirée : « On propose quelque chose de sexy, du cru, des bulles, un dessert fait de chocolat blanc avec fruit de la passion », détaille Karl, qui veut aussi mettre l’accent sur la fraîcheur.

Les huîtres seront donc de mise, ainsi que des pétoncles poêlés, du thon albacore cru ou encore du canard servi avec bette à carde, raviolis de crevettes et gel de rhubarbe. Les plus gourmands pourront choisir d’accompagner chaque plat avec un verre de vin grâce à l’accord mets et vins proposé par le restaurant.

Quant à savoir si la Saint-Valentin est vraiment devenue quétaine, le copropriétaire lâche un petit « oui, un peu », mais aime rappeler que le soir même, il n’y a pas que des amoureux qui viennent dans son établissement. « Il y a entre 50 et 60% de couples, mais aussi des familles et même des groupes », indique-t-il. Des célibataires peut-être aussi, bien décidés à ne pas se laisser abattre.

Ils devront tout de même faire avec la déco du moment : lumière tamisée, ambiance feutrée et multitude de bougies. De quoi allumer certaines flammes peut-être, ou en raviver d’autres?

Chez Victoire
1453, avenue du Mont-Royal Est – Montréal
514 521-6789
chezvictoire.com