Quand le vin dicte le repas
Nouvelles

Quand le vin dicte le repas

Dans un restaurant, la plupart du temps, le sommelier choisit un vin selon le plat servi. Chaque mois, lors des soirées Winemaker, Le Coureur des bois fait l’inverse en élaborant un menu à partir de vins sélectionnés par le directeur de restauration et sommelier Ian Purtell.

Cela fait quatre ans que ce bistro culinaire de Belœil fait venir des vignerons du monde entier au Québec afin qu’ils fassent partager leur amour du vin autour d’un repas gastronomique. Pendant deux à trois heures, une vingtaine de personnes découvrent des vins blancs et rouges mais aussi des vins d’apéritif et des bulles, tout en goûtant à la cuisine du chef Jean-François Méthot et en écoutant un viticulteur ou un maître de chai expliquer son travail.

« On voit les gros doigts des vignerons qui travaillent la terre, raconte Ian Purtell, ravi de contribuer ainsi à démystifier l’univers œnologique. Ils parlent de leurs vins avec cœur, comme si c’était leurs enfants. »

Mettre en valeur des vins rares

En février, Le Coureur des bois recevra Sygfrid Pic de la Maison Louis Jadot, qui produit du vin de Bourgogne. Avant de savourer une tarte au chocolat noir fumé et sa glace aux cèpes, les convives pourront boire un Montrachet 1997 et déguster un fromage Riopelle servi avec des morilles poêlées et farcies à la tapenade de noix à la truffe.

« C’est un Chardonnay de Bourgogne introuvable sur le marché », souligne Ian, ravi de pouvoir offrir à ses clients ce millésime qu’il qualifie de « petit bijou ». Également à la carte : un gravlax de cerf de Boileau accompagné de pain d’épices, d’une neige de foie gras et de cerises. Cette entrée est associée à un Volnay Santenots, un Premier Cru de pinot noir.

C’est donc le vin qui détermine la composition de ce menu d’un soir. Soit Ian, guidé par ses coups de cœur, puise dans la cave de 13 000 crus que compte le restaurant, soit il se fait livrer des bouteilles de la part des vignobles invités. Elles sont goûtées puis le chef se met aux fourneaux pour concocter des plats visant à rehausser les vins. « C’est vraiment un travail d’équipe, se félicite Ian. Il est important que les mets et les vins se mettent en avant mutuellement! ».

Le Coureur des bois
1810, rue Richelieu- Belœil
(Hôtel Rive-Gauche)
450 467-4477
site web