Café Perko : encourager le commerce local
Nouvelles

Café Perko : encourager le commerce local

Depuis l’ouverture du Café Perko en juillet 2016, Émilie Lebel, la fondatrice, s’est donnée deux missions. La première: proposer un espace de travail chaleureux aux étudiants et aux travailleurs autonomes, où l’on peut déguster du café de qualité. La deuxième: offrir aux clients des produits fabriqués localement.

Près de deux ans après son ouverture, le Café Perko remplit ces missions avec succès. Café, thé, viennoiseries, soupes, salades, sandwichs… Tout ce qui est vendu est fabriqué sur l’île de Montréal avec des produits locaux, «à l’exception du jambon, du beurre et du lait; les vaches ne sont pas à Montréal mais le lait vient d’une coopérative québécoise», précise Émilie.

L’ancienne avocate, qui a tout quitté pour ouvrir son café, a très à cœur de promouvoir l’économie locale, «le futur du commerce à Montréal» selon elle: «Je suis persuadée que les petites entreprises locales peuvent fonctionner en s’entraidant. Le contact est plus facile car nous sommes plus proches et ça crée plus de liens de communauté. Notre empreinte écologique est aussi réduite».

En effet, grâce au commerce local, le Café Perko utilise peu d’emballages. «Les viennoiseries nous arrivent dans des boîtes en plastique que l’on s’échange tous les jours avec le fournisseur, aucun emballage n’est jeté», indique Émilie. Le café Perko se fournit auprès d’une pâtisserie, d’une boulangerie et d’un torréfacteur locaux, et les fruits et les légumes proviennent quant à eux de fournisseurs québécois.

Dénicher ces fournisseurs locaux n’a pas été chose facile pour Émilie. «Les produits locaux ont un prix plus élevé. Il a fallu trouver des produits à prix acceptables car nos clients sont principalement des étudiants et des travailleurs autonomes. Même si les gens sont sensibilisés au commerce local, il y a une limite par rapport à ce qu’ils peuvent payer».

Accélérateur de talents

En plus des breuvages et des en-cas locaux, Émilie Lebel a fait du Café Perko un tremplin pour la création locale: «Avec notre clientèle constante, le Café Perko est une belle vitrine pour des créateurs qui ne pourraient pas vendre ailleurs.» En ce moment, le café collabore avec une poignée d’artistes locaux dont La Petite Gazelle, une marque de chandails à messages originaux.

«Les gens commandent leurs produits sur son site et ils sont ensuite livrés par la créatrice au Café Perko, ce qui permet aux clients de ne pas payer de frais de port. Et ça marche super bien, une à deux personnes par jour viennent chercher leur commande La Petite Gazelle au café», dit Émilie.

Une nouvelle collaboration avec un designer qui crée des tote bags cousus à Montréal devrait voir le jour dans les prochaines semaines. «Je veux vraiment aider les petits créateurs qui ont besoin d’un boost. C’est comme pour les jeunes entrepreneurs, au départ ils n’ont pas l’argent pour se payer un espace de coworking, alors ils viennent au café Perko…»

Café Perko
753, rue Villeray – Montréal
514 903-7565
perkocafe.com