Foodcamp de retour à Québec
Nouvelles

Foodcamp de retour à Québec

À l’occasion de la 8e édition du salon alimentaire, qui se tiendra les 30 et 31 mars au Château Frontenac, Québec est plus que prête à accueillir près de 1 100 épicuriens pour «découvrir, apprendre, partager et manger».

C’est l’emblématique salle de bal qui accueillera les deux journées gourmandes, où 12 chefs défileront l’un après l’autre sur scène afin de partager une recette mais aussi leur passion et leur amour de la gastronomie. Chaque chef, dont l’auditoire habituel se résume à sa brigade en cuisine, se verra donner carte blanche face à un public de gastronomes assoiffés de connaissances, le tout animé par Jonathan Garnier (La Guilde culinaire).

Le samedi, on retrouvera parmi les chefs invités Celeste Mah et Ross Larkin du Raymonds, Antonin Mousso-Rivard du Mousso, John Winter Russell du Candide, Stéphane Modat du Champlain, le chef consultant Patrick Dubé, Nicolas Dutertre de Cacao Barry et Jean-Philippe Maurice d’Aux Terroirs. Le dimanche, place à Colombe Saint-Pierre et Laurent Matte-Boily de Chez Saint-Pierre, Fisun Ercan du Su, l’auteur culinaire Stéphane Gabdois, François Hugues du Saint-Amour et Jonathan Garnier de La Guilde Culinaire.

Qui aurait cru que l’idée du blogueur bouffe Francis Laplante, dont l’objectif était au départ de rassembler des passionnés de la gastronomie de Québec le temps d’une journée en réunissant des professionnels de l’industrie, prendrait autant d’ampleur? Voilà qui confirme les dires de plusieurs chefs, selon lesquels les Québécois forment le meilleur public au monde quand vient le temps de s’attabler à un restaurant.

Mais bien que le concept plaise encore, l’idée d’innover était bien présente dans la tête de Yann Latouche, président de la firme organisatrice EvenTouch, au moment d’organiser ce 8e rassemblement. «Le Foodcamp restera toujours le Foodcamp. Les ateliers-conférences restent le cœur de l’événement, mais cette année, les chefs doivent traiter un sujet thématique, dont ils nous ont fait part au préalable», note l’organisateur.

Des enjeux tels que la place des produits locaux dans nos assiettes dans le futur, la sensibilisation au gaspillage alimentaire et les divers allergies, intolérances ou modes de vie — pensons juste au végétarisme et au végétalisme —, feront certainement partie des sujets chauds de la fin de semaine. Entre les présentations, plus d’une trentaine de producteurs et artisans seront à la disposition des invités pour faire déguster leurs produits. Un salon sera également dédié exclusivement aux alcools québécois; vins, bières, cidres et spiritueux seront à l’honneur.

En plus des ateliers-conférences pour apprendre diverses techniques de cuisine et recettes, le Foodcamp est un événement qui propose des discussions sur les enjeux actuels de la grande industrie de l’alimentation, et permet des échanges et partages. On retrouve les différents intervenants de l’industrie, mais pas que – pensons bien sûr aux chefs, aux producteurs, aux artisans, mais aussi aux épicuriens et épicuriennes voulant vivre une expérience à la fois enrichissante et plaisante.

D’ici quelques années, Yann Latouche souhaite que le Foodcamp prenne de l’expansion, non seulement en entrant sur le marché montréalais mais aussi en semant l’intérêt dans plusieurs villes du Québec: «Nous voulons que le Foodcamp devienne une raison de sortir de chez soi, de visiter une ville voisine pour vivre une expérience unique, tout en profitant de ce que la ville a à offrir; hôtels, activités et bien sûr, adresses gourmandes!»

Quelques activités du Foodcamp:

La zone des exposants

Pour une première fois, la zone des exposants sera maintenant accessible au public ne participant pas au Foodcamp, au coût de 12$. Il sera donc possible d’aller déguster et acheter des produits sans toutefois avoir accès aux conférences.

La Généreuse Tablée

Le samedi soir, un souper gastronomique au profit du Pignon Bleu — dont la mission est de contribuer à la sécurité alimentaire des enfants et des familles de Québec —, aura lieu au Restaurant Champlain du Château Frontenac. Ce souper à dix mains rassemblera Stéphane Modat (Restaurant Champlain, Bat 1608, Le Sam), Ross Larkin et Celeste Mah (Raymonds), John Winter Russell (Candide) et Antonin Mousso-Rivard (Le Mousso), pour une soirée haute en saveurs. Prix du billet: 143,75$ incluant le pourboire.

Foodcamp 2019
30 et 31 mars au Fairmont Château Frontenac
www.foodcamp.info