Bloom : un nouveau resto de sushis végétaliens
Nouvelles

Bloom : un nouveau resto de sushis végétaliens

« Nous sommes ceux qui mangent, vivent et rêvent sushi. […] Parce que nous refusons de dire adieu à ce que nous aimons, nous avons trouvé une façon de continuer à savourer ces sushis que l’on aime tant. Nous croyons que le sushi méritait une seconde vie… »

Ce resto au message inspiré, c’est l’enfant du LOV et de Momo Sushi. Dominic Bujold (fondateur de Sushi Shop et des restaurants LOV) et Christian Manuel Ventura (fondateur et chef de Momo Sushi) se sont en effet associés pour créer ce Bloom Sushi Botanique, un restaurant qui vient d’ouvrir ses portes dans le Vieux-Montréal et dont les sushis sont… sans poisson.

Le fondateur de Sushi Shop voulait se lancer dans les sushis végétaliens après en avoir goûté de nombreux à l’étranger, et il s’est donc naturellement tourné vers le chef de Momo, dont les créations sans poisson ravissent les végétaliens – et pas seulement.

Bloom utilise le terme de «botanique», très prisé actuellement (notamment par le LOV et sa cuisine botanique, ou par l’éponyme Les Botanistes à Québec). Des sushis botaniques, kesako? Il s’agit de sushis construits à partir d’ingrédients végétaux – et donc sans mercure, antibiotique et impact sur les océans, soulignent les restaurateurs.

Au menu, on nous promet des saveurs « à la fois traditionnelles et surprenantes », des classiques retravaillés comme les Kamikazes ou Dragon Eyes, et bien sûr des futomakis, hosomakis et autres nigiris. Protéger l’écosystème, dans l’assiette mais aussi partout dans le restaurant : c’est la volonté de cette nouvelle adresse qui encourage les producteurs locaux, pratique le compostage et donne des menus en papier recyclé.

À la déco on retrouve Jacinthe Piotte, qui a aussi designé l’intérieur des restaurants LOV. L’endroit compte un espace bar avec une dizaine de places, pour les 5 à 7, et un espace salle à manger pour accueillir jusqu’à 40 clients pour le souper.

La designer s’est inspirée du concept esthétique japonais Wabi-Sabi, qui découle notamment des principes bouddhistes zen. Pensez décor épuré, vieux objets, matières brutes, détails architecturaux anciens… Le bois est notamment très présent, rehaussé par la verdure d’un mur végétal.

Bref, une preuve que le succès du sushi ne s’arrête pas au mouvement végétalien. Au contraire, il s’en inspire…

Bloom Sushi Botanique
368 rue Saint-Paul Ouest – Montréal
bloomsushi.com