Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/31/d670168002/htdocs/guiderestos/gg-content/plugins/voir-jwplayer/voir-jwplayer.php on line 66
Pendant la crise, ces restaurateurs se sont complètement réinventés | Guide restos Voir

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/31/d670168002/htdocs/guiderestos/gg-content/plugins/voir-jwplayer/libraries/jwplayer.class.php on line 47
Pendant la crise, ces restaurateurs se sont complètement réinventés
Nouvelles

Pendant la crise, ces restaurateurs se sont complètement réinventés

Nouveau nom, nouvelle offre. Certains restos ont transformé entièrement leur identité culinaire pendant la crise sanitaire. Vin Mon Lapin, Alma, Manitoba, Bouillon Bilk et Cadet prennent une pause indéterminée: voici Casgrain BBQ, Tinc Set, Je veux du 20 et Projet Rhinocéros!  


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/31/d670168002/htdocs/guiderestos/gg-content/plugins/voir-jwplayer/libraries/jwplayer.class.php on line 47

Vin Mon Lapin: pendant que le lapin dort, le poulet danse

Quiconque a mis les pieds dans le troquet Vin Mon Lapin le sait: l’endroit est exigu, le menu est raffiné et la carte des vins est à faire baver. L’équipe voyait mal comment faire voyager le concept hors de son terrier. «Après réflexion, on s’est dit: notre restaurant est minuscule et il est toujours bondé de gens. Il y a une ambiance particulière. On a décidé que Vin Mon Lapin allait dormir jusqu’à temps qu’on puisse le rouvrir comme il était», nous explique Vanya Filipovic, coproprio du resto avec son mari, le chef Marc-Olivier Frappier. 

Après avoir offert des menus spéciaux à ses clients pour Pâques et pour la fête des Mères, le duo a décidé de proposer quelque chose de complètement différent. Ils l’ont annoncé discrètement sur les réseaux sociaux, avec une image: Casgrain BBQ! «On déguise le restaurant! Mon mari et associé Marc-Olivier Frappier a déjà travaillé pour une chaîne de rôtisseur connu, dit-elle en riant. Et ça a toujours été une grande passion pour lui, pour nous, et pour certains membres de notre équipe. C’est quelque chose qu’on avait derrière la tête de toute façon: on s’est dit pourquoi pas! Ça va être drôle, on va faire ça temporairement et on verra!» 

View this post on Instagram

Ouverture bientôt // Opening soon 🌈🌈🌈

A post shared by Mon Lapin (@vinmonlapin) on

Casgrain BBQ, c’est l’interprétation de la rôtisserie québécoise classique: «de beaux poulets fermiers du Québec, rôtis ou frits. Avec les éléments qu’on connaît de la rôtisserie québécoise: salade de chou et la sauce brune, tout fait maison.» À la question: salade de choux traditionnelle ou crémeuse, le choix de Vanya n’est pas encore arrêté. Mais celle qui gère également la maison d’importation Vins Dame-Jeanne promet une jolie et délicieuse carte des vins qui changera au fil des semaines. 

Le petit restaurant de moins de 1000 pieds carrés sera réaménagé pour s’adapter à la nouvelle réalité de Casgrain BBQ. Attention, ça démarre le 18 mai prochain! 

Vin Mon Lapin/Casgrain BBQ (à partir du 18 mai)
150 Saint Zotique Est
(514) 379-4550
http://vinmonlapin.com/

Bouillon Bilk et le Cadet: l’esprit de survie du rhinocéros

Vers la mi-mars, au moment où les annulations des représentations du Quartier des spectacles bondissaient l’une après l’autre, les proprios du Bouillon Bilk et du Cadet ont su ont su instantanément que leurs entreprises allaient subir un coup dur. Sis sur le boulevard Saint-Laurent, les deux établissements desservent une clientèle qui aime combiner gastronomie et arts de la scène. Mélanie Blanchette et son associé François Nadon ont décidé de fermer au même moment. 

«On regarde les nouvelles comme tout le monde et on se rend compte qu’au-delà du confinement, la reprise risque de jouer encore une fois dans notre tale: que même une fois déconfinés, nous on n’est pas sortis de l’auberge», nous dit-elle en entrevue. Et ses deux adresses gastronomiques ne se prêtent pas vraiment à la livraison. S’ensuit une courte réflexion: «Vingt-quatre heures plus tard, le Projet Rhinocéros existait! François a décidé qu’on devrait s’appeler le projet Rhinocéros et j’ai décidé qu’on correspondait exactement à la bête qui est menacée, mais qui refuse de disparaître. Donc ça avait du sens à tous points de vue! On veut qu’il reste, tant que les gens vont le vouloir.» 

Sous cette nouvelle identité, ils proposent des mets qui ne sont ni ceux du Bouillon Bilk, ni ceux du Cadet. L’équipe ne voulait pas décevoir sa clientèle, en promettant un menu qui ne pourrait pas accoter la qualité de la cuisine en salle. Mais certaines assiettes se sont adaptées, comme le plat de brocoli du Cadet, spaetzle, labneh, pistaches, où le client doit s’occuper d’une partie de la cuisson. «On essaie de maximiser les chances de réussite. Les gens aiment aussi participer à l’élaboration du repas sans se prendre la tête. C’était vraiment l’idée recherchée», souligne Mélanie. L’entrée de poisson hiramasa, yuzu kosho, pamplemousse, fenouil, concombre, s’inspire d’un plat du Bouillon Bilk. Rhinocéros décolle vraiment de l’offre habituelle avec les viandes à griller avec la bavette de veau à la moutarde et la demie-pieuvre laquée d’une sauce aigre-douce. 

Au-delà des plats et des vins, le Projet Rhinocéros met de l’avant ses fournisseurs, comme la ferme la Pelletée, qui proposera des paniers de légumes en saison, ou encore le café Cafellini, avec son mélange signature conçu pour les deux établissements.

Projet Rhinocéros
Menu et infos générales: https://www.restaurantcadet.com/
Commande par téléphone: 514-903-1631

Alma: le rituel catalan du dimanche

Chaque début d’année, Lindsay Brennan et Juan Lopez Luna, le couple derrière le bar à vins Alma, prennent quelques semaines pour voyager. De Mexico à Barcelone, une idée a germé et pris racine. Ouvrir une nouvelle adresse qui servirait du poulet rôti à la catalane, inspiré du rituel du dimanche, où les Barcelonais ont l’habitude d’acheter un poulet et de le manger à la plage. Le couple en était à fignoler les derniers détails du bail pour y installer ce nouveau concept nommé Tinc Set. 

La crise a frappé et ils ont dû arrêter un moment. «On a pris quelques semaines après la fermeture du Alma pour se reposer et réfléchir, puis on s’est dit que c’était le moment parfait pour lancer le projet, mais de façon plus intime, explique Lindsay, également proprio de l’agence d’importation de vins catalans Vin i Vida. Tinc Set est situé à l’arrière du Alma – c’est une porte différente pour ne pas mélanger les gens et aussi pour ne pas mélanger les projets lorsque que le Alma pourra rouvrir.»  

Le couple propose donc aux clients de passer par la porte arrière pour découvrir le poulet rôti et les vins natures catalans, une formule caviste ultra conviviale. «La recette est inspirée par les saveurs de la Catalogne avec des herbes comme du fenouil et de l’orange. C’est cuit à la rôtissoire, donc super juteux!», décrit Lindsay. Elle a élaboré une carte des vins de la région très accessible. Pour accompagner le poulet fermier du Québec, on retrouve des olives, des patatas bravas, et des churros: tous des items qui faisaient partis des classiques du Alma. Des salades de légumes bios complètent le menu.

Comme ils sont situés tout près du parc Outremont, les clients pourront acheter limonadiers, allumettes et verres à vin, bref, tout le nécessaire pour un pique-nique estival réussi.  

Tinc Set
Vendredi au dimanche, 17h à 21h
Dans la ruelle, 1231 Avenue Lajoie
Commande en ligne: https://www.tincset.com/

Manitoba: lumière sur le terroir 

Depuis quelques années, le Manitoba nous a fait découvrir de nouveaux ingrédients du terroir québécois. Et les plats gastronomiques du chef Simon Mathys, comme d’autres établissements du genre, ne voyagent pas très bien. Tant pis: pendant la crise, le Manibota mettra de l’avant ses matières premières. C’est la sommelière Fredérique-Anne Brosseau qui a eu l’idée de vendre les bouteilles de vin de la réserve du resto, avec des paniers de victuailles. Ainsi, le resto du Mile-Ex a lancé le compte Instagram @Jeveuxdu20.

Le projet est porté à bout de bras par les deux femmes, qui offrent un service très personnalisé. «On facetime avec les clients pour les guider. Les gens veulent encourager la survie du Manitoba, donc on fait des prix d’amis sur nos bouteilles.» Car en plus du panier de légumes et de produits transformés, les clients peuvent ajouter les précieuses bouteilles de vins natures à leur commande. «On a décidé de continuer, mais en faisant la promotion des fermes qui travaillent en bio intensif, et qui font de la culture en tunnel l’hiver et au printemps, souligne Élisabeth Cardin, copropriétaire. Ça nous permettait de fournir du feuillage, des épinards, des rabioles frais, des radis, du Québec. Et de faire juste assez de sous pour payer les frais fixes!» Les végétaux proviennent des fermes Quatre-Temps et Cadet-Roussel ainsi que Fleurs et Feuilles Gourmandes.

«C’est drôle parce que la clientèle compte beaucoup de mes amis et de mes connaissances personnelles. On a des clients réguliers qui attendaient de voir ce qu’on ferait pour nous encourager. Certains habitent même au-dessus du marché Jean-Talon!», dit-elle en riant. C’est dire à quel point la clientèle du Manitoba souhaite la survie du restaurant. 

Commande via le compte Instagram: https://www.instagram.com/jeveuxdu20/