Amérique du Nord

Auberge chez Denis à François

Critique Guide Restos Voir

L’établissement, avec la chef propriétaire Francine Pelletier aux fourneaux, poursuit sa lancée avec des plats travaillés et maîtrisés, mais qui éviteront tout de même d’effaroucher les plus conservateurs. Ainsi, les pétoncles au Pernod et le loup marin y flirtent habilement avec le poulet, le steak-frites et la pizza. On peut donc sans crainte y inviter à la fois un gastronome et notre beau-frère. Mention spéciale aux huîtres Trésor du large, habilement servies avec leur barbotine acidulée. Local, simple, frais. Un régal. Même agrandi, ce bâtiment historique, à deux pas du site enchanteur de la Grave, conserve la signature intime d’autrefois avec certains espaces conviviaux où il fait bon se retrouver en petits groupes.