Amérique du Nord

La Moulière

Critique Guide Restos Voir

Ayant abrité bien des entreprises (et même un bar de danseuses érotiques), cet ancien lieu religieux en aurait long à raconter. Bien qu’ayant gardé sa vocation restauratrice, le Vieux Couvent a récemment tourné une nouvelle page importante en changeant de propriétaires. La nouvelle administration a augmenté la superficie de façon importante, et l’ambiance, autrefois un chouia étouffée, en est fort aise malgré une petite perte sur le plan du service personnalisé. En ce qui concerne le menu, après quelques essais plus ou moins heureux, on semble avoir trouvé sa voie de passage avec un mélange de mets familiers aux retouches personnalisées. On y braise ainsi le jarret d’agneau à l’érable, on y encroûte la morue à la pomme de terre et y remplace les escargots par des buccins. Un intéressant renouveau.