Amérique du Nord

Manitoba

Critique Guide Restos Voir

Curieux revers de l’histoire, c’est dans cet ancien quartier manufacturier, désormais habité par une faune d’artistes branchés, qu’on nous propose de goûter à des saveurs sauvages! Quel bon moment nous y avons passé à questionner le personnel fort sympathique afin d’identifier des mots inconnus sur le menu. Car ici, le saumon cru, le tataki de phoque et le porcelet côtoient le nard des pinèdes, le myrique baumier et le mélilot. Un peu plus, et on aurait cru lire la Flore laurentienne du frère Marie-Victorin. On comprend qu’ici, on cherche les goûts forestiers et on y parvient plutôt bien, sans pour autant tomber dans une cuisine trop intellectuelle. À souligner, même les cocktails en apéritif savent donner une impression de randonnée dans un sous-bois. À découvrir.