Amérique du Nord

Le Petit Mousso

Critique Guide Restos Voir

Deuxième rejeton du chef Antonin Mousseau-Rivard, le Petit Mousso a pris physiquement la place de son grand frère (Le Mousso); ce dernier occupe maintenant le local adjacent et les deux espaces sont reliés par la même porte d’entrée. Au Petit Mousso, on peut se monter un repas à la carte parmi une quinzaine de propositions créatives: jambon au koji, mousse de foie de volaille et sureau, truite fumée, pomme en croûte de cassonade… Finement travaillé, chaque petit plat étonnant et savoureux constitue un poème gustatif, un peu à la façon des kaiseki japonais. On les partage assis côte à côte au comptoir, en tête-à-tête, ou à la grande table communale. En prime, on peut admirer sur les murs des œuvres originales d’un des signataires du Refus global et grand-père du chef, Jean-Paul Mousseau. Bonne ambiance et carte des vins remplie de crus à découvrir.


Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie