Amérique du Nord

Chez Muffy

Critique Guide Restos Voir

En 2017, Le Panache est devenu Chez Muffy, du surnom de Martha Bate Price, la matriarche qui veille sur les destinées de l’Auberge Saint-Antoine. Dans la foulée, les nappes blanches ont disparu et la carte est passée de gastronomique à bistronomique. Déstabilisant? Pas tant que ça, puisque les assiettes reposent toujours sur des produits locaux de grande qualité (dont beaucoup de légumes) et sont caractérisées par le même souci du détail qu’autrefois. Les accompagnements relèvent la barre d’un cran, par exemple des courgettes rôties aux bourgeons de pin ou encore des branches de genévrier brûlées qui confèrent une saveur fumée unique à un bol de moules. Un sommelier nous guide encore entre les pages de l’imposante carte des vins qui totalisent plus de 700 étiquettes.