Nestor, le contrebandier de la Prohibition
Nouvelles

Nestor, le contrebandier de la Prohibition

Déjà copropriétaire de Chez Baptiste sur Masson et Mont-Royal, Raphaël Léger a décidé d’ouvrir avec ses associés (Benjamin Desautels et Federico Rivas) une nouvelle taverne il y a deux ans. Les grandes orientations ont vite été tracées : le pub de quartier allait servir des cocktails classiques avec une emphase sur les distilleries et la microbrasserie du Québec. « Mais on cherchait la petite twist qui nous manquait. On voulait en faire notre place, y ajouter une touche personnelle », explique Raphaël.

En pleine tempête d’idée pour peaufiner le concept, l’image un peu dandy de Nestor, le majordome des aventures de Tintin, a inspiré le trio, mais c’est finalement un vieux secret de famille qui a donné le ton au projet éponyme. « Mon grand-père Nestor, un garagiste respecté dans sa communauté, a en fait été bootlegger pendant la Prohibition. Il transportait de l’alcool frelaté de Terre-Neuve dans le fond de sa Oldsmobile et l’amenait aux États-Unis pour arrondir les fins de mois, raconte l’entrepreneur avec une certaine fierté. Je pense que l’amour de l’alcool est dans mes gênes. »

Raphaël a plongé dans les souvenirs familiaux et les vieux albums de photos monochromes pour créer l’ambiance du Nestor, tout en clins d’œil à l’époque de la Prohibition. « On a mis du vert foncé sur les murs, un éclairage très tamisés avec de vieilles boules de lumière quasi-impossibles à trouver. On a rajouté des éléments vintage, comme une vieille radio… », détaille-t-il avec l’enthousiasme de celui qui a vu à tout dans les moindres détails. Il a poussé l’audace jusqu’à amener au pub une sorte de mannequin bibelot.

« Elle a été dans notre famille depuis aussi longtemps que je me souvienne. On la promène dans le pub, les gens passent du temps avec elle, certains la frenchent, confie Raphaël en riant. Chez Nestor, c’est vraiment un endroit de quartier où tout le monde se connaît, il y a un esprit de famille, de communauté. Le staff vit dans le secteur, donc il croise les clients à l’épicerie, à la pharmacie… »

Situé juste en face du Montréal Plaza, le pub fait aussi office d’arrière-salle pour l’équipe qui vient y décompresser et grignoter un coupe-faim. « Les clients prennent souvent l’apéro chez nous avant d’aller souper là, et il n’est pas rare qu’ils reviennent pour terminer la soirée. »

Nestor soufflera sa deuxième bougie en grande pompe le 12 octobre prochain dès 17h, avec une fête où les artistes résidents Sabrina Sabotage et Joseph Edgar réchaufferont l’atmosphère. « Les bulles vont popper à fond sur toutes les tables », promet Raphaël, qui ne manquera certainement pas une aussi bonne occasion de faire la fête.

Nestor
6289, rue St-Hubert – Montréal
514 272-3753
www.nestorbar.com

Texte: Héloïse Leclerc