Gourmands dim sum dans le Vieux-Montréal
Nouvelles

Gourmands dim sum dans le Vieux-Montréal

On a plutôt l’habitude d’aller dans le Quartier chinois pour manger des dim sum. Mais justement, l’équipe du Jiao Dim Sum Bar a décidé de changer la donne en ouvrant son resto il y a deux mois sur la rue Notre-Dame, à l’emplacement de l’ancien Kitchen Galerie Poisson.

L’endroit se veut moderne et chic mais pas trop, pour se différencier de l’offre traditionnelle du quartier, et mixe une ambiance bar avec une offre de dim sum – Jiao vient de jiaozi, qui désigne une sorte de dumpling. À l’origine de l’établissement, on retrouve le roi du nightlife Tongue Bui (proprio du club L’École privée) et son partenaire Olivier Berkani (Shinji, Phoenix1 et QueenB).

La déco ? Un plafond où sont suspendues une multitude de lampes en papier rappelant les lanternes chinoises – et la déco du Nom Nom voisin -, qui amènent un éclairage tamisé dans cet antre un tantinet sombre. La déco sobre et traditionnelle tranche avec la fresque manga pop qui orne l’un des murs. Au milieu de la salle de 50 places, un bar tout en longueur où sont servis cocktails, vins et sakés.

img_6416

L’endroit n’usurpe pas son nom de bar, dont s’affublent un peu trop facilement nombre de restos : le soir, on monte le son et le Jiao prend des allures de pub, offrant même un menu spécial pour manger jusque 3h au petit matin. Bref, un endroit décontracté on l’on peut se rendre aussi bien pour un 5 à 7 au saké, pour partager des dumplings au souper ou pour manger un morceau après une soirée à danser dans le Vieux-Montréal.

Depuis deux semaines, le Jiao propose aussi le lunch. L’occasion d’aller goûter à ce menu d’inspiration chinoise signé par le chef Phong Thach (du Red Tiger). Au menu, bao bun et autres spécialités chinoises revisitées à la montréalaise, comme les différents dim sum. La mer est à l’honneur ; crevettes et crabe royal de l’Alaska reviennent en effet régulièrement.

img_6899-1

Pour goûter un peu à tout, on s’offre un combo où plusieurs spécialités sont servies dans une élégante boîte bento (de 21 à 25$). Le riz frit végétarien et certains dumplings mériteraient d’être un peu plus relevés – on y mélange alors une des trois sauces proposées. Le poulet Général Jiao, légèrement sucré et bien croustillant à l’extérieur, est par contre un vrai délice.

Le Hai Kim est impressionnant : une grosse pince de crabe dans une farce de crevettes et crabe royal. La salade Yusheng (mangue, chou rouge, daikon, radis…) vient amener un peu de fraîcheur au repas. Les présentations sont élégantes et travaillées – le chef pose par exemple une fleur au milieu de sa soupe wonton – et les couleurs au rendez-vous . Pour respecter la tradition chinoise, on finit par la savoureuse soupe au bokchoy.

Au menu, on repère le petit coup marketing du Jiao, le dumpling à 100$ : il est infusé avec le célèbre cognac Rémy Martin Louis XIII… Le resto propose aussi des plats pour emporter les soirs pendant la fin de semaine, en faisant ainsi la seule offre à emporter du quartier. Au Jiao, le service est attentif et soigné, mais l’ambiance relax ; un beau mélange, dans un quartier qui offre plutôt des restos fancy et chers ou des nightclubs. Dorénavant, on y trouve aussi un dumpling à 100$.

img_6418

Jiao Dim Sum Bar
399, rue Notre-Dame Ouest – Montréal
www.jiaodimsumbar.com