YATAI MTL, un festival japonais dans le Mile-End
Nouvelles

YATAI MTL, un festival japonais dans le Mile-End

La 3e édition du festival de bouffe de rue japonaise investit les rues de Montréal cet été.

Du 14 au 16 juin prochain, le Marché des Possibles accueillera le festival YATAI MTL, qui promet de vous plonger au cœur du Japon… en direct des ruelles du Mile-End. Au menu: bouffe de rue typiquement japonaise, espace marchand, ateliers d’origami, musique nippone, concerts traditionnels et karaoké.

Yasuko Tadokoro, immigrante japonaise installée au Québec depuis plus de quinze ans, s’est inspirée du concept des yatai de son pays natal, ces petits kiosques de cuisine de rue, pour fonder le festival en 2017 avec son mari Thien Vu Dang.

«On a vu ça à Fukuoka, une ville du Japon reconnue pour sa bouffe de rue, et on se disait qu’il serait intéressant d’avoir des yatai comme ça à Montréal. À l’époque, on avait pas beaucoup de choix de restos japonais dans la métropole alors en faisant cet événement, je me disais que je pourrais manger beaucoup de nourriture japonaise (rires). C’était la raison un peu ridicule à la base su projet» nous avoue candidement Yasuko.

Ne pas trop se prendre au sérieux

«On a vraiment pas pris ça sérieusement au début, on faisait ça plus pour s’amuser. La première année, on a juste fait un événement Facebook où on invitait deux ramen shops sans aucune promotion. Malgré ça, des milliers de personnes sont venues. C’est plus une initiative citoyenne qu’un événement comme les autres festivals» ajoute Thien Vu, un réfugié vietnamien qui partage sa vie avec Yasuko depuis leur rencontre au Québec.

Plusieurs restaurants prennent part aux festivités encore une fois cette année, offrant notamment des brochettes de poulet (yakitori), des nouilles sautées (yakisoba), des croquettes de morue (korokke), des ramens de toutes sortes et même des boulettes de crêpe à la pieuvre (takoyaki). Le populaire Kamehameha Snack-Bar et sa fameuse crème glacée servie dans un taiyaki (un gâteau japonais en forme de poisson) sera également de la partie!

«On a plusieurs groupes très impliqués dans notre événement, ajoute Yasuko. On a su rallier ces jeunes chefs et propriétaires et les convaincre de participer à l’événement et ça fait enfin découvrir autre chose que les sushis aux Montréalais.» 

«Le Japon que j’aime»

Aux dires de Yasuko, les gens ont trop souvent une compréhension relativement superficielle et clichée de son pays natal. «Oui il y a les robots, les animes et les mangas, mais moi je ne suis ni dans la culture traditionnelle, ni dans le futuristique. Avec YATAI Montréal, je veux bien montrer aux gens le Japon que j’aime, le Japon actuel.»

Les amateurs de bière et de saké seront servis, alors que le Bar Sapporo et le Bar à saké Gekkeikan offriront bières et cocktails en plus d’un menu dégustation, question de découvrir cet alcool de plus en plus en demande de ce côté-ci du Pacifique.

À LIRE : De riz et d’eau fraîche

«L’engouement est vraiment croissant d’année en année, selon Thien Vu. La première année, 3000 personnes sont venues déguster des ramens. Le premier YATAI officiel a attiré autour de 9000 personnes et l’an passé, on en a eu 20 000. Il y a un intérêt très très fort pour la culture japonaise à Montréal, les gens adorent cette culture et sa bouffe.»

Ferez-vous partie des milliers de festivaliers cette année?

Pour la liste des restaurants participants et l’horaire détaillé des activités, rendez-vous sur la page Facebook de l’événement.

[nativebox id= »3″]